Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 01:32

Sarah est une jeune suédoise qui vient de perdre son emploi de libraire. Elle accepte l'invitation à rencontrer, chez elle, sa correspondante américaine, Amy, qui est retraitée.

Les deux femmes ont commencé par s'envoyer des livres, puis à s'échanger des courriers.

 

Sarah arrive ainsi pour deux mois dans un petit village de l'Iowa, Broken Wheel, avec sa valise et 13 livres.

Ce que ses deux passionnées de lecture n'avaient pas prévu est que Sarah arrive le jour des obséques d'Amy...

 

Les villageois "adoptent" Sarah et la convainc de rester. Elle s'installe dans la maison d'Amy et fait la connaissance de l'entourage d'Amy qu'elle avait appris à connaître par lettres interposées.

Il y a les secrets qu'elle connait et ceux qu'elle devine...

 

Sarah doit bousculer sa timidité pour s'intégrer. Elle voudrait s'assumer seule.

Les habitants ne lui facilitent pas la tâche en prenant en charge toutes ses dépenses.Alors, Sarah a une idée pour les dédommager...

 

 

 

Couverture du livre "la bibliothèque des coeurs cabossés", Katharina Bivald

Couverture du livre "la bibliothèque des coeurs cabossés", Katharina Bivald

Dans cet endroit où tout est triste, elle voudrait remettre de la vie et transmettre sa passion de la lecture.

 

Les habitants la soutiendront-elle dans ce projet fou? Sarah n'a que peu de temps avant l'expiration de son visa.

 

Ce livre comprend une myriade de personnages haut en couleurs: un couple gay, une mère célibataire déprimée, une tenancière de bar au verbe haut, un divorcé alcoolique, un beau jeune homme, une célibataire intraitable, un homo repenti....que de coeurs cabossés!

 

J'ai pressenti la fin dès le début, mais qu'importe...J'aime quand "tout est bien qui finit bien", qu'une jeune paumée puisse être adoptée et aidée...J'aime les histoires sur les livres et j'ai retrouvé certains titres que je lirai ou relirai avec plaisir.

 

Un livre agréable à déguster avec une bonne tasse de thé, une dose d'amour et d'espoir.

 

#labibliothèquedescoeurscabossés #KatharinaBivald #EtatsUnis #correspondance #livres #lectures #librairie #adoptezmoi

 

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 06:43

Voici un roman intergénérationnel: six femmes bien différentes âgées de 37 à 70 ans vivent dans le même immeuble dans lequel sont bannis les hommes...même leurs fils!

Le seul mâle accepté est Jean-Pierre: le chat.

"La Reine", ex danseuse étoile domine tout ce beau monde.

Les femmes bricolent, boivent des thés, font leurs courses, vont à la piscine ensemble, se racontent leurs souvenirs...

 

Mais Carla, la dernière arrivée, ne se satisfait pas de cette vie...Elle veut encore aimer un homme...

 

La véritable famille que ces femmes ont reconstruites ensemble sera t-elle mise en péril par la plus jeune?

 

 

 

 

Couverture du livre "l'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes", Karine Lambert

Couverture du livre "l'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes", Karine Lambert

Le titre de ce roman m'a intrigué et j'ai trouvé ce livre sympathique et facile à lire.

 

Ces femmes ne sont pas des extrémistes féministes, elles ont juste choisi leur manière de vivre.

Je trouve rassurant que, vivant ensemble, elles puissent compter les unes sur les autres...

 

La fin, inattendue, ne m'a pas plu, car elle est empreinte d'une certaine tristesse et vous me connaissez, je préfère les "happy end".

Cependant, tout est question de point de vue.

 

Extrait:

"-Ça suffit, Juliette ! Quand tu sauras, tu renonceras aussi. En attendant, si tu veux rester, faut accepter la règle.

- Pour la Reine je comprends, mais vous...pourquoi vivez-vous dans un immeuble défendu aux hommes ?

- Quand on se met au régime, on ne va pas s'installer dans un magasin de pralines !

- C'est donc un régime ? demande Juliette.

- On n'a pas renoncé à l'amour.

- C'est très beau l'amour, le véritable amour.

- On a renoncé à l'espérance folle de le vivre.

- Aux montagnes russes.

- À la polygamie.

- À vouloir rapprocher le pôle Nord et le pôle Sud.

- Au bricolage quotidien, à recoller mille fois les morceaux.

- À perdre la raison quand on découvre que l'autre n'est pas celui qu'il faisait semblant d'être.

- À se diluer, se contorsionner, se rogner les ailes pour plaire.

- À se laisser rouler dans la farine pour une caresse, un mot doux.

- À devenir pathétique.

- À perdre tous ses neurones et rester accro à une relation toxique.

- On ne peut pas se protéger en amour.

- La seule protection, c'est l'abstinence !

ELLES SONT FOLLES !"

 

#limmeubledesfemmesquiontrenonceauxhommes #KarineLambert #colocation #femmes #hommes #amour #titrelong #JeanPierrejetaime

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 07:36

Il est rare que je m'esclaffe en lisant et bien, ce fut le cas avec ce roman, car la Comtesse a un sacré humour...qui n'est pas sans rappeler celui de nos amis anglais.

 

La comtesse dal Pozzo Della Cisterna est une femme, vive, intelligente, classe, avisée et... fauchée!

 

Elle réduit son train de vie au mimimum (un seul majordome!!), mais hélas, son fils et unique héritier est un véritable boulet qui décide d'offrir leur inestimable bijou de famille, un diamant, à sa pouffe copine du moment...

 

 

Couverture du livre "Tout va très bien Madame la Comtesse"

Couverture du livre "Tout va très bien Madame la Comtesse"

Bien décidée à assainnir les finances familiales, la Comtesse prend rendez-vous avec sa banquière préférée, mais un hold-up a lieu et la comtesse est kidnappée!

 

Dôtée d'une capacité d'adaptation à toute épreuve, elle décidera de mettre à profit cette expérience, mais le kidnappeur n'est pas très coopératif...

 

L'adaptation de ce livre ferait une très belle comédie à l'écran: le choc des classes sociales, le regard avisé de la Comtesse sur le monde qui l'entoure, le comique de situation, la personnalité de la Comtesse...

 

Et la fin qui m'a également bien fait rire...

 

Extrait:

"Mais au moment de doter Emanuele d'un cerveau, le bon Dieu dut s'exclamer quelque chose comme :"Je suis éreinté", avant de passer à la création d'éléments plus complexes, du type éponges de mer."

 

#Toutvatrèsbienmadamelacomtesse #FrancescoMuzzopappa #humour #Madameestservie

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 00:36

Camille est une jeune mère, une épouse et surtout une femme insatisfaite.

 

Elle ne sait pas mettre de mots sur son mal-être, mais tout va mal, alors qu'elle a tout pour être heureuse.

Un jour de poisse, elle a un accident de voiture et est obligée d'aller frapper à la porte d'inconnus.

Elle rencontre Claude qui est "routinologue"...Elle accepte d'être suivie par lui qui lui confiera diverses missions pour qu'elle reprenne le contrôle de sa vie...

De remises en questions en défis, une nouvelle Camille va prendre vie...

Couverture du livre "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une", Raphaëlle Giordano

Couverture du livre "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une", Raphaëlle Giordano

Chacune et chacun se reconnaitra dans Camille...Nous sommes des êtres plein de doutes, nous nous posons des questions, notre confort matériel ne nous suffit pas...

 

En fait, notre propre ennemi, c'est nous! N'oublions pas que c'est nous qui tenons les rênes de notre vie...

 

Le livre est facile à lire et permet une découverte simple des concepts du développement personnel.

 

D'ailleurs, j'ai noté certains défis et "exercices" rencontrés afin de m'y atteler...

 

La fin me plait beaucoup, montrant que chacun peut apporter sa pierre à l'édifice et aider son prochain...

 

Prêt (e) pour un nouvelle vie?

 

#tadeuxièmeviecommencequandtucomprendsquetunenasquune #RaphaëlleGiordano #développementpersonnel #défis #nouvellevie #jeveuxetreroutinologue

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 00:08

J'adore cette série de livres "le chat qui"...et celui ci , je ne l'avais jamais lu.

 

Le célèbre journaliste Qwilleran et ses chats siamois loue pour l'hiver la maison de la famille Gage. En effet, sa propriétaire, la dynamique Euphonia Gage décide de vendre tous ses biens pour vivre dans une maison de retraite au Sud du pays.

 

Koko, l'intuitif siamois, n'a de cesse de fouiller les placards de cette nouvelle maison et amène à Qwilleran de petits objets variés...

 

Qwilleran apprend avec une grande surprise le suicide d'Euphonia et décide de mener l'enquête...

Il sera aidé par une autre retraitée que nous croiserons dans d'autres livres de la série...

 

D'autre part, un cultivateur disparait sans laisser de traces juste avant ce qui promet d'être l'un des plus durs hivers de la région...

 

Vous vous en doutez, ces deux disparitions sont liées...

Couverture du livre "Le chat qui allait au placard", Lilian Jackson Braun

Couverture du livre "Le chat qui allait au placard", Lilian Jackson Braun

J'ai bien aimé ce livre et découvrir, enfin, le point commun entre ce pauvre cultivateur et cette riche retraitée.

Même et surtout les plus vieilles familles ont leurs secrets...nom d'un chat!

 

#LilianJacksonBraun #Lechatqui #Qwilleran #Koko #siamois #Paysdenbas #lhivervient

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 00:47

Voici un livre que je devais lire depuis...un an! Il m'avait été suggéré par Khanel3 dans le cadre de lectures communes l'été dernier...Bon, tout vient à point à qui sait attendre, car ce livre là a été difficile à réserver à la bibliothèque.

 

Revenons à notre voiture, à nos moutons!

 

J'ai lu très peu de livres de Stephen King et bien, j'ai été servie...

Couverture du livre "Mr Mercedes" de Stephen King

Couverture du livre "Mr Mercedes" de Stephen King

Le livre croise les récits de plusieurs personnages.

 

L'histoire s'ouvre sur les états d'âmes d'un chômeur qui se rend aux aurores à un forum de l'emploi dans une petite ville des Etats Unis.

Il ne sait pas encore qu'il y trouvera la mort, comme une dizaine de personnes tuées par une Mercedes qui foncera, volontairement, dans la foule. Un an plus tard, le meurtrier n'a toujours pas été arrété.

 

Successivement, on rencontre:

-le tueur "Mr Mercedes", jeune homme psychopathe à l'apparence lisse...il ne s'agit pas de son premier meurtre ;

-le policier retraité et déprimé, Bill Hodges, qui était en charge de l'enquête et que Mr Mercedes a décidé de pousser au suicide en lui écrivant des lettres...

-la soeur de la propriétaire de la Mercedes qui a fini par se suicider, poussée par les manigances de Mr Mercedes.

Les personnages se croisent, se poursuivent, se traquent...

 

J'ai été prise par l'histoire et ses rebondissements cruels ou tendres.

 

C'est un très bon polar et même les dernières lignes vous feront froid dans le dos...

 

Il parait que Bill Hodges a mené d'autres enquêtes que je lirai avec plaisir.

 

#MrMercedes #StephenKing #BillHodges #psychopathe #jaipeur

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 23:52

Voici un roman sympathique qui se lit rapidement...

 

Le thème : la rivalité entre soeurs et je peux vous dire que j'en connais un rayon ,-)))

 

Polly, femme d'affaires londonienne, perd son travail et est obligée de retourner vivre dans le village de son enfance chez ses parents.

Elle ne s'est pas occupée de sa famille depuis plusieurs années et pour cette célibataire dépensière et habituée à se faire servir, le choc est très rude!

 

La soeur de Polly, Clare, est une maman divorcée de 2 enfants qui a du mal à joindre les deux bouts... Elle n'a jamais quitté le village et ne voit pas revenir cette soeur d'un bon oeil...

Couverture du livre "Un été dans le pré", Lucy Diamond

Couverture du livre "Un été dans le pré", Lucy Diamond

Cet été passé ensemble changera leurs vies... les soeurs ennemies se réunissent autour d'un projet commun et se découvrent des points communs...

 

Le style est simple, l'écriture est légère...A la fin, il y a même des recettes pour faire des savons bio (l'une des passions de Clare).

Et comme tout est bien qui finit bien, ça me plait!

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 23:03

Amis d'aventures, d'Afrique, de dépaysement et de batailles...Bonjour!

 

Ce livre n'est pas une nouveauté puisqu'il fut écrit à la fin du 19ème siècle.  Il fut le premier roman d'aventure anglais à parler de l'Afrique. A cette époque, rien que d'y arriver était une aventure en soi.

 

Trois anglais s'embarquent pour ce continent afin de retrouver Mister Curtis, disparu alors qu'il tentait d'atteindre les mines du roi Salomon et leurs fameux diamants.

Le guide des ces téméraires gentlemen est Allan Quatermain dont le nom vous parlera forcément si vous avez vu ses différentes aventures au cinéma.

 

 

Couverture du livre "Les mines du Roi Salomon"

Couverture du livre "Les mines du Roi Salomon"

Leur seul indice est une carte vieille de trois siècles léguée par un aventurier portugais.

Sur leur chemin, ils sont rejoints et aidés par le mystérieux Umbopa, dont ils tentent de percer les secrets.

Ils connaitront maints dangers et seront, eux aussi, tentés par les diamants...

 

Je souhaitais connaître l'histoire derrière le film et maintenant, je sais ,-)

La traduction n'est pas toujours très claire et certains passages de batailles,notamment, sont franchement longs.

J'ai apprécié le flegme et l'humour bien britanniques des personnages.

 

A réserver à un public amateur du sujet.

 

 

 

 

#minesduroisalomon #henryriderhaggard #Afrique #Allanquatermain #diamondssaremenbestfriends

 

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 23:07

Ce roman nous raconte l'histoire de Karolina, entomologiste, qui retrouve la ville de son enfance en Afrique du Sud pour y effectuer des recherches sur les papillons.

La journée, elle cherche des espèces rares et brûle au soleil.

Le soir, elle cherche les hommes au Café du Rendez-Vous et brûle de divers sentiments/questionnements.

Elle observe les habitants comme autant de papillons. Tromperie, accident, suicide, aparteid....

Personnellement, je trouve l'atmosphère de ce roman pesante, voir complétement décalée et a un moment, j'ai même eu envie d'arrêter de le lire.

Bref, le style et le récit ne m'ont pas plu, dommage!

Au moins, j'en ai appris plus sur les papillons!

 

Couverture du livre "Au Café du Rendez-vous", Ingrid Winterbach

Couverture du livre "Au Café du Rendez-vous", Ingrid Winterbach

Extrait:

"Peu à peu cependant, libérés par l'alcool, le brouhaha et les bavardages incessants, d'autres sujets remontèrent à la surface.

Les insinuations se firent plus insistantes, les plaisanteries plus décousues, l'attrait du danger devint plus attirant.

Karolina sursauta lorsque Tonnie De Melck bondit de sa chaise sans crier gare et se rua vers la porte du fond."

 

 

#Aucafédurendezvous #IngridWinterbach #Afriquedusud

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 00:08

Ce roman est ce que j'appelerai une chronique intergénérationnelle et une ôde au "Carpe diem".

 

Méli est retraitée et vit seule à la campagne. Elle a subi des examens de santé, dont elle ne veut pas connaître les résultats.

Sa petite fille, Clara, arrive pour les vacances d'été.

La vie s'organise entre leurs sorties, les visites des amis et des membres de la famille...Fanette, la mère de Clara; Marcel, le meilleur ami du mari de Méli; Peppé qui s'occupe de Marcel; Antoine, le copain de Clara...

Les histoires et les destins s'entremélent...Le premier amour n'est pas forcément réservé aux jeunes...

 

 

Couverture du livre "A Méli, sans mélo", de Barbara Constantine

Couverture du livre "A Méli, sans mélo", de Barbara Constantine

On nous y apprend à regarder pousser les bambous, à faire la sieste, à parrainer un tas d'enfants, à aimer plusieurs fois, à mettre des objets en panne, à parler espagnol, à écouter Charles Trenet...

 

J'ai aaprécié le ton optimiste du livre qui, comme son nom l'indique, ne tombe jamais dans le mélo!

 

 

#AMélisansmélo #générations  #famille #carpediem #tuveuxuncalin

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pierrette Richard
  • Le blog de Pierrette Richard
  • : Humour, poisse, anecdotes, citations, lectures et bons plans!
  • Contact

Mes communautés

J'ai créé les communautés "humour, poisse et rires" pour rassembler les poissards optimistes et "concours et défis" pour faire connaître nos challenges, jeux, concours...

Je fais également partie de "Citations", "Embellissons nous la vie", "Livres Ô Blog" et "M'dame Touchatout".

A bientôt sur l'une ou l'autre!

Recherche