Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 06:07

Bonjour!

 

Je découvre cette nouvelle auteure grâce au titre du livre qui m'a intrigué.

 

Il ne s'agit pas de l'histoire d'un braquage, mais de celle d'un héritage...Que les 4 enfants de la famille new-yorkaise des Plumb doivent recevoir pour les 40 ans de la dernière, Mélody.

 

Et ces 4 là sont bien différents:

-Jack, l'antiquaire, vit au dessus de ses moyens, sans rien dire à son conjoint;

-Béatrice rêve de retrouver l'inspiration pour écrire un nouveau best-seller;

-Mélody ne vit que pour ses jumelles dont elle a organisé toute la vie;

-Léo, l'ainé, est un play boy ruiné qui cause un accident qui va tous les impacter.

 

 

 

Couverture du livre "le Pactole" de Cynthia d'Aprix Sweeney

Couverture du livre "le Pactole" de Cynthia d'Aprix Sweeney

Car pour échapper au scandale, le "Pactole" sera utilisé pour couvrir les erreurs de Léo...au grand dam de ses frères et sœurs qui ont, bien sûr, en vrac: des hypothèques, projets à financer...et aucune intention d'en rester là!

 

La description des personnages, leurs interactions, leurs vies m'ont plues...le tout raconté sur un mode léger.

 

Nous avons tous, hélas, des histoires de famille et lire celles des autres est un peu une catharsis...

 

J'ai aimé voir les réactions et attitudes des gens à l'annonce de la perte de l'héritage...et les stratégies mises en place pour essayer de le récupérer...Celui qui perd la tête, celui qui a déjà dépensé l'argent, celui qui a toujours été le préféré, celui qui s'en moque, celui qui est malhonnête, celui qui subit...ça sonne tellement vrai!

 

Extraits:

"Tommy O'Toole examina Jack pendant quelques instants. Certainement un parent de Léo: mêmes traits d'aristo, lèvres minces, nez légèrement busqué, cheveux foncés. Sur Léo, le tout donnait une impression un peu plus imposante. Tommy trouvait amusant d'affoler l'intrus."

 

"Melody savait que Nora et Louisa l'appelaient dans son dos "le général", mais peu lui importait, parce qu'elle savait ce que signifiait grandir dans une sorte d'anarchie, dans une maison où les parents intervenaient si peu qu'ils en étaient quasi invisibles".

 

"Matilda apprit quelle somme d'argent lui verserait la famille Plumb alors qu'elle était en salle de révei; aussitôt, toutes sortes de fantasmes sur l'usage qu'elle en ferait lui vinrent à l'esprit".

 

#LePactole #Cynthiad'AprixSweeney #héritage #famille #fratrie #argent #chezcesgenslà

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 05:04

Je pensais que ce roman serait "à l'eau de rose", selon le titre...Mais pas seulement!

 

C'est un roman d'amour, d'histoires, de politique, de géographie...

Couverture du livre "La femme du Caire", Noel Barber

Couverture du livre "La femme du Caire", Noel Barber

Séréna est égyptienne et c'est la plus belle femme du Caire. Elle sera mariée avec Greg Holt, fils prodige et populaire d'une famille anglaise. Les deux familles sont voisines et se connaissent depuis toujours.

 

Seulement, le frère de Greg, Mark, et Séréna ont toujours eu de forts liens d'affection...

 

La révolte gronde au Caire et le roi Farouk n'arrive pas à maintenir la loi, trop occupé à abuser lui-même de son autorité pour obtenir les faveurs des femmes (mariées ou pas, volontaires ou non) qu'il convoite.

 

La guerre éclate et les problèmes s'accumulent au fil des années. Finie la vie privilégiée...

 

Le roman nous décrit les liens complexes existants entre Séréna et Mark, entre leurs deux familles d'origine égyptienne et anglaise,  les stratégies des politiques et hommes de pouvoirs, la répercussion de la guerre sur leur vie et sur l'Egypte...

 

On se laisse emmener du haut d'une pyramide au bas fond d'un établissement de nuit en passant par le palais du roi ou bien encore une résidence d'été...

 

Ce fut une bonne surprise. Si l'histoire d'amour est forcément compliquée, j'ai apprécié d'apprendre tant sur le fonctionnement des autorités égyptiennes et le mode de vie de ses résidents.

 

Extraits:

 

"-Ah! Mon garçon! Tu arrives à point pour un verre de champagne.

-Mais il est huit heures du matin!

-Et alors?

-Désolé. J'ai parlé sans réfléchir.

-On peut boire du champagne à toute heure, modérément, bien sûr. Ne le dis pas à ta mère, mais je t'assure qu'il n'est jamais meilleur que lorsqu'on le boit dans l'escarpin d'une dame."

 

"Les champs de coton étaient éloignés de la maison, et nous nous y rendimes en camion. Sirry Pacha en profita pour inspecter vergers et potagers, champs d'oliviers et plantations de canne à sucre, système d'irrigation et travaux en cours. Au bout des champs de coton s'élevait un bâtiment où l'on confectionnait les balles avant de les charger sur des camions. C'est là que nous devions trouver Akif."

 

"-ça s'appelle le service d'Information anglo-américain.

-Et son travail consiste en quoi?

-Il faudra que tu le lui demandes. Il prétend qu'il sera d'une grande aide à l'effort de guerre. Il s'agit d'échanger des informations ou quelque chose comme ça."

 

 

#lafemmeducaire #noelbarber #roman #Egypte #Séréna #CanaldeSuez

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 08:33

Voici un livre tellement original, qu'en faire un résumé est bien compliqué!

 

L'indien Ajatashatru Lavash Patel ("prononcez, j'attache la charrue, la vache") entreprend de quitter son pays natal pour venir acheter un lit à clous en France chez le plus célèbre marchand de meubles suédois.

 

Pour financer le voyage, il a profité de la crédulité de ses compatriotes et sitôt arrivé en France, décide de continuer à utiliser ses dons de "magicien" en escroquant le chauffeur de taxi, Gustave Palourde.

Couverture du livre "L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa" de Romain Puértolas

Couverture du livre "L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa" de Romain Puértolas

Seulement, la rancune du chauffeur de taxi qui pensait, lui-même, avoir réussi à voler ce client, est sans limite.

 

Les ennuis commencent pour notre fakir.

 

Après avoir refusé les avances de la charmante Marie, il pensait dormir tranquillement dans un lit chez Ikéa en attendant de reprendre son avion le lendemain.

 

Mais il se retrouve enfermé dans une armoire...La dite armoire se retrouve dans un camion en partance pour l'Angleterre... le fakir est délivré par des clandestins présents dans le camion...

Tous sont arrêtés à la frontière et commence, pour les uns comme pour les autres, un exil sur de longs chemins...

 

Le fakir est envoyé en Espagne où il retrouve à l'aéroport, à coup de glacière, Gustave Palourde en vacances en famille...

 

Pour lui échapper, il se cache dans la malle de la célèbre "Sophie Morceaux" en partance pour l'Italie. Durant le voyage en soute, il fait la rencontre d'un chien et de son talent d'écrivain...

 

Vous l'aurez compris : les rebondissements sont nombreux ainsi que les situations improbables.

 

J'aime beaucoup le comique de situation (le "cela n'arrive jamais" est l'histoire de ma vie lol), les jeux de mots, la vision humoristique de la mondialisation et la faculté de traiter d'un sujet grave (l'immigration clandestine) sans tomber dans le pathos...

 

Notre fakir se perd au sens propre contre au figuré, pour mieux retrouver son chemin de vie...

 

Extraits:

"Un coeur, c'est un peu comme une grosse armoire."

 

"Dans la cellule surpeuplée, Ajatashatru apprit d'un Albanais en survêtement et sandalettes qu'il se trouvait à Folkestone, en Angleterre, à quelques minutes à pied de la sortie (ou de l'entrée, cela dépend du sens dans lequel on roule) de l'Eurontunnel, que non, il n'y avait pas d'Ikea à proximité et que oui, il était dans de beaux draps".

 

 

#LextraordinairevoyagedufakirquiétaitrestécoincédansunearmoireIkéa #RomainPuértolas #fakir #immigration #mondialisation #GustavePalourde #KevinJesus #Ajatashatru #SophieMorceaux #Ikéa

 

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 05:48

C'est l'histoire d'une ancienne ouvrière de filature, Alphonsine, qui avait des dons de conteuse...Ces contes finirent par être retranscrits, puis oubliés au fond d'une malle et enfin retrouvés...C'est une histoire dans l'histoire que je vous laisserai découvrir dans l'introduction du livre.

Ce genre d'anecdote a toujours pour moi un goût savoureux...

 

Ce sont des contes de la fin du 19ème siècle, qui me parlent, puisque je suis du Nord, mais pas seulement...

 

Contes roubaisiens "Contes à l'brune" Alphonsine Vandenbroucke-Lefebvre

Contes roubaisiens "Contes à l'brune" Alphonsine Vandenbroucke-Lefebvre

Ce sont les histoires de la vie simple ou compliquée de Roubaisiens: le chauffeur de tramway et son cheval, le fraudeur et son chien, la vieille dame que tout le monde pense folle, le jeune garçon qui s'est découvert un don, l'éleveur et son extraordinaire génisse, le curé et même Dieu lui-même!

 

Le tout est mêlé de religion, de "ch'ti" (avec la traduction!), de superstition, d'humour (voir même d'impertinence) et de fantastique...Les objets prennent vie, les animaux ont des pouvoirs, Dieu s’emmêle les pinceaux...

 

J'ai été émue (Ahhh "La Brune"), j'ai ri (la Garonne, dis donc!), j'ai revu avec plaisir quelques mots du patois de l'une de mes grands mères lilloises, j'ai traversé Roubaix avec les personnages...

 

Alphonsine avait une sacrée imagination! Je n'en reviens pas! J'ai été très étonnée, lorsque j'ai su qu'elle avait appris à lire à 25 ans. Elle a continué à se cultiver toute sa vie et était devenue une référence dans son quartier.

 

Et combien d'entre nous, sachant lire et écrire depuis le plus jeune âge, se disent "je devrais écrire" et ne le font pas?!

 

 

"Mais cela est une autre histoire qui sera contée une autre fois!" ,-)

 

#Contes #Roubaix #AlphonsineVandenbrouckeLefebvre #HautsdeFrance #JeanClaudeCornille #Contesroubaisiens #contesàl'brune #Alphonsine #usine #estaminet #tramway #C'estleNord

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 01:59

Je continue dans la série "lectures pour enfants", mais aussi pour grands!

 

Je pensais bien connaître ces différents contes...et bien, pas vraiment! Le temps et leurs autres représentations ont fait leur oeuvre!

 

Saviez-vous:

-pourquoi Peau d'Ane enfile ce fameux déguisement?

-que la belle-mère de la Belle au Bois Dormant est une ogresse?

-le secret de Barbe Bleue?

-que le Chat Botté devrait être connu pour son ingéniosité plutôt que pour ses chaussures?

-que chaque conte se termine par une leçon de morale?

 

 

 

Couverture du livre "Contes" de Charles Perrault

Couverture du livre "Contes" de Charles Perrault

Mon ressenti:

Si le langage a un peu vieilli, les aventures des personnages sont intéressantes, notamment d'un point de vue historiques.

L'humour est aussi présent.

Cela m'a plu de lire les véritables histoires de ces personnages si connus!

 

Extraits:

"Cependant tout le Palais s'était réveillé avec la Princesse; chacun songeait à faire sa charge,

et comme ils n'étaient pas tous amoureux, ils mouraient de faim".

 

"Dès le lendemain les noces furent faites, ainsi que Riquet à la houppe l'avait prévu, et selon les ordres qu'il en avait donnés longtemps auparavant."

 

 

#Contes #CharlesPerrault #Barbebleue #LaBelleauBoisDormant #Chaperontrouge #Riquetàlahouppe #PetitPoucet #ChatBotté

 

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 01:26

Lorsqu 'arrive la rentrée, j'aime me plonger dans des livres "pour enfants" pour prolonger les vacances et voyager autrement...

 

Voici l'histoire d'une petite fille atypique par l'auteur du "Bon Gros Géant".

 

Matilda est très jeune et a appris à lire toute seule. Ce n'est pas un héritage familial, car ses parents ne l'encouragent pas du tout! D'ailleurs, ils oublient même de l'inscrire à l'école...

 

Alors, pour assouvir sa soif de lire, Matilda passe des heures à la bibliothèque. Ses parents ne remarquent pas son absence, car son père arnaque des gens est au travail et sa mère joue au loto tous les après midis.

 

Ses parents la méprisent...Mais Matilda a plus d'un tour dans son sac et commence à se venger avec intelligence...en leur jouant quelques tours pendables!

Couverture du livre Matilda de Roald Dahl

Couverture du livre Matilda de Roald Dahl

Matilda intègre enfin l'école locale, mais ces soucis ne s'arrètent pas là.

La directrice de l'école, Melle Legourdin, ne croient pas en ses incroyables capacités et fait régner un régime de terreur sur l'école.

 

Heureusement, la maîtresse de Matilda, Melle Candy, est charmante et fera tout pour l'aider.

 

Mon ressenti:

J'ai beaucoup aimé ce livre qui raconte sur un ton léger et anecdotique le cheminement de la frêle Matilda dans un monde bien trop cruel pour elle. Sa famille ne la mérite clairement pas!

 

Elle trouve dans la lecture un moyen d'étancher sa soif d'apprendre que nombre d'enfants connaissent et utilise son intelligence pour remettre les gens à leur place...Nous sommes tous ou avons tous été des Matilda. Qui n'a jamais fait enfant une blague à un adulte qui s'était mal comporté?

L'histoire finit bien...

Ce livre s'adresse bien aussi bien aux enfants qu'aux adultes. Dans son édition spéciale, il comprend des jeux et quizz à la fin...qui m'ont occupée un moment ,-)

 

Extraits:

"M. Verdebois découvrit alors que le pire, lorsqu'on avait un chapeau vissé sur le crâne, c'était l'obligation de dormir avec. Pas moyen de poser confortablement sa tête sur l'oreiller."

 

"Le marteau, expliqua Hortense, c'est une espèce de gros boulet de canon fixé au bout d'un fil et que le lanceur fait tourner au-dessus de sa tête de plus en plus vite avant de le lâcher. Pour y arriver, il faut avoir une force terrible. Legourdin, pour se maintenir en forme, lance n'importe quoi, spécialement des enfants."

 

#Matilda #RoaldDahl #école #surdoué #Legourdin #Verdebois #MelleCandy #prodige #happyend

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 05:08

Après que Khanel3 m'ait fait découvrir le tome 2, je me suis dit qu'il fallait lire le 1 ,-)

Ceci dit, les histoires sont compréhensibles individuellement.

 

Bref, il était une fois une énergique quinquagénaire, reine de la publicité, qui décide de prendre une retraite anticipée pour vivre dans la campagne anglaise.

 

Arrivée sur place, lire des Agatha Christie, manger des plats surgelés et aller au pub ne lui suffit pas pour être intégrée par les villageois.

 

Agatha décide, alors, de participer à un concours local : celle de la meilleure quiche.

 

 

Couverture du livre "La quiche fatale", une enquête d'Agatha Raisin, M. C. Beaton

Couverture du livre "La quiche fatale", une enquête d'Agatha Raisin, M. C. Beaton

Mais son instinct de compétition refait vite surface et ses mauvaises habitudes aussi: Agatha triche en présentant au concours une quiche achetée chez un traiteur londonien.

 

Et là, non seulement, elle perd le concours remportée par la concurrente habituelle, mais en plus, le juge du concours mort empoisonné par sa quiche...

 

Agatha se lance, alors, dans une enquête pour faire la vérité sur cette histoire...

 

Agatha est un personnage haut en couleur que l'on aime ou que l'on déteste...Elle m'agace, parfois, mais elle me fait rire aussi!

 

La description de la vie campagnarde anglaise ne manque pas de saveurs et les autres personnages sont sympas aussi...

 

Extraits:

 

"Elle n'aurait pas du dire de vacherie à l'épouse du pasteur à propos du concours. Mrs Bloxby avait l'air d'une femme gentille.

Mais en matière de conversation, Agatha n'était habituée qu'à trois registres: autoritaire avec ses employés, insistant avec les médias, onctueux avec ses clients".

 

"Voilà qui était bien étrange. Il se demanda si Agatha était recherchée pour un crime qu'elle aurait commis, ou si on avait tout bonnement découvert sa disparition dans un asile d'aliénés.

Chez elle, Agatha resta accroupie jusqu'à ce que la voiture de police soit repartie."

 

 

#AgathaRaisin #Laquichefatale #M.C.Beaton #meurtre #campagneanglaise #Angleterre #concours #trichercestmal

 

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 05:05

C'est l'histoire d'une époque révolue...Celles des grandes fortunes et grandes familles des années 50 qui font briller New York...

 

Parmi ces "cygnes", dames de la haute société, figurent Babe Paley. Elle fut rédactrice chez Vogue et a incarné l'élégance de cette époque. Elle était l'épouse du fondateur de CBS.

 

Toujours belle, toujours bien habillée, toujours organisée, Babe est la perfection faite femme.

 

Seulement, personne ne se rend compte à quel point elle se sent seule et souffre des obligations de ce milieu.

 

Jusqu'à sa rencontre avec Truman Capote, l'écrivain si atypique...

 

 

Couverture du livre "Les cygnes de la Cinquième Avenue", Mélanie Benjamin

Couverture du livre "Les cygnes de la Cinquième Avenue", Mélanie Benjamin

C'est aussi l'histoire de l'amour platonique entre ces deux êtres fragiles...jusqu'à leurs tristes fins. Elle est sérieuse, il est futile, elle est est mariée, il est gay, elle est réservée, il est exubérant...

 

Coups bas, luxe, rumeurs, fêtes grandioses, tromperies, voyages, déchéance, richesse...Bienvenue dans leur monde!

 

J'ai aimé entrer dans ce club très fermé du "Café Society" ...pour apercevoir l'envers du décor et en apprendre plus sur Babe Paley et Truman Capote, bien qu'il s'agisse d'une fiction.

 

Extraits:

"-Tu veux que j'appelle chez CBS et que je réserve la salle de projection? Sinon, je peux leur demander de faire livrer un film à Kiluna et nous pourrions aller là-bas le regarder dans la petite salle de cinéma.

-Babe, oh, ma Babe! Truman éclata de rire, mais sans méchanceté. Tu n'es donc jamais allée au cinéma, comme les vraies gens le font? Dans une vraie salle de cinéma?

-Eh bien, non, pas depuis, euh, depuis longtemps."

 

#CafeSociety #LesCygnesdelaCinquièmeAvenue #MelanieBenjamin #BabePaley #TrumanCapote #NewYork #HauteSociété #mode #écrivain #Vogue #BillPaley

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article
6 août 2017 7 06 /08 /août /2017 06:25

Voici une oeuvre originale de Lilian Jackson Braun qui a écrit la série des livres "Le chat qui..."

Vous pouvez en retrouver plusieurs dans la rubrique "lectures".

 

L'originalité de cet exemplaire est qu'il ne raconte pas l'histoire de Qwilleran et de ses chats détectives...

 

Non, nous en sommes aux prémices, mais ces histoires sont à leur façon passionnantes!

 

Couverture du livre "Le chat qui racontait des histoires"

Couverture du livre "Le chat qui racontait des histoires"

Plusieurs nouvelles se succèdent pour vous faire vibrer, craindre, rire, vous révolter, vous émouvoir, vous attrister...

Bien sûr, chacune a un chat pour héros...

 

"Le péché de Mme Phloi" remporta aux États-Unis le prix de la meilleure nouvelle policière en 1962.

 

Les plus perspicaces retrouveront quelques détails des autres livres...

 

J'ai beaucoup aimé lire l'histoire de la chatte Pompette qui donna son nom à un restaurant fréquenté par Qwill...

 

Je recommande fortement ces nouvelles aux amoureux des chats, de Qwilleran et aux autres!

 

#Lechatquiracontaitdeshistoires #LilianJacksonBraun #chat #Pompette #Miaouh

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures Chat-alors!
commenter cet article
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 09:29

Calpurnia a 11 ans et vit aux Etats-Unis en 1899. L'été est là avec sa chaleur écrasante qui ne dispense pas des obligations dévolues à la seule fille de la maison: couture, cours de piano...

 

Mais Calpurnia se découvre une passion grâce à son grand-père retraité: le naturalisme. Ensemble, ils parcourent la nature des alentours à la recherche de spécimens de plantes, d'insectes et d'animaux et étudient soigneusement leurs trouvailles.

Couverture du livre "Calpurnia" de Jacqueline Kelly

Couverture du livre "Calpurnia" de Jacqueline Kelly

La récolte de coton bat son plein et la mère de Calpurnia veille à ce que cette jeune fille de bonne famille participe, elle aussi, aux efforts de cette activité familiale.

Calpurnia ne supporte plus ses obligations et se met à rêver d'un autre destin...

 

J'aime beaucoup ce récit qui, sur un ton léger, nous montre la vie d'une très jeune fille et de sa famille au 19ème siècle aux Etats-Unis...la vie dans la bonne société, les frasques des 6 frères bien différents (Harry qui cherche une épouse, Travis qui adore les animaux), la condition de la femme à cette époque (moi aussi, j'aurai préféré courir la campagne que faire de la broderie!), l'humour décalé du grand-père, l'évolution scientifique (Darwin est passé par là)...

 

Un vrai récit rafraichissant, à la fois historique, familial et initiatique...Car Calpurnia s'est trouvé un but...

 

Extraits:

"La bibliothèque était le domaine réservé de grand-père, au point que même mes parents n'y allaient que rarement. SanJuanna avait le droit d'épousseter une fois par trimestre. Bon-papa en fermait généralement la porte à clé. Ce qu'il ne savait pas, c'était que quand par hasard il n'y avait pas d'adultes dans les parages, mes frères se faisaient la courte-échelle pour passer par la petite fenêtre arrondie au-dessus de la porte".

 

"Un petit coup frappé doucement à ma porte interrompit mes projets. Etait -ce mère qui venait me réprimander, ou Harry qui venait me sauver? Aucun des deux. C'était Travis, celui de dix ans, qui serrait dans ses bras un des chatons de la dernière portée, auxquels il n'avait donné que des noms de bandits, de hors-la-loi, et de personnages de mauvaise réputation."

 

#Calpurnia #JacquelineKelly #EtatsUnis #Texas #19èmesiècle #naturalisme #Darwin #conditiondelafemme #destin

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Lectures
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pierrette Richard
  • Le blog de Pierrette Richard
  • : Humour, poisse, anecdotes, citations, lectures et bons plans!
  • Contact

Mes communautés

J'ai créé les communautés "humour, poisse et rires" pour rassembler les poissards optimistes et "concours et défis" pour faire connaître nos challenges, jeux, concours...

Je fais également partie de "Citations", "Embellissons nous la vie", "Livres Ô Blog" et "M'dame Touchatout".

A bientôt sur l'une ou l'autre!

Recherche