Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 18:49

Ahlalala, "changer de téléphone" devrait être ajouté à la liste des facteurs de stress avec l'emprise que ces machines ont sur nous...

Bon, OK, j'y ai mis du mien aussi...

 

Comme je le racontais précédemment, je viens d'acheter un nouveau téléphone.

 

Etant dans l'obligation d'aller à Paris pour raisons professionnelles, j'ai décidé de prendre l'ancien téléphone avec moi: je n'ai pas de coque protectrice pour le nouveau téléphone, j'ai peur de me le faire voler, je n'ai pas encore saisi toutes ses fonctionnalités...

 

Bref, je m'envoie par messagerie les billets de train, itinéraires, réservation d'hôtel pour les retrouver sur mon téléphone.

 

Et puis, je suis une grande fille, hein, je vais savoir me débrouiller Messieurs, Dames, je suis déjà allée à Paris toute seule comme une grande!

Carte SIM

Carte SIM

Avant de partir, bête et disciplinée, j'active la carte SIM de mon nouveau téléphone, comme il est indiqué sur le courrier accompagnateur.

Je me disais que mon copain Rodolphe aurait le temps de réagir et que je pourrais me servir des deux appareils à mon retour, si besoin.

 

QUE NENNI!

 

Arrivée à Paris, j'ai découvert que l'activation de la nouvelle carte SIM désactive l'ancienne...Plus d'internet, plus de ligne téléphonique...Je cherchais les coordonnées de l'hôtel dans mes mails: plus rien, impossible de téléphoner à quiconque...Heureusement, que prévoyante, j'avais écrit l'adresse dans un calepin et imprimé les réservations.

Par contre, je n'avais pas les plans...Et qui qui a passé des heures dans le froid à chercher son hôtel?

Et qui qui n'a pas su que son train était, bien sûr, annulé et a trainé comme une âme en peine à la gare?

 

Et le mieux: qui ne savait pas que sur son portable professionnel, elle avait internet et aurait pu, au moins, trouver un plan.... ,-))))

 

#téléphoneportable #jaiFreejaitoujoursriencompris #carteSIM #Becassineestdesortie

 

 

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Pierretteries Au boulot
commenter cet article
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 20:30

Je viens de passer quelques jours en formation pour le travail et pour changer, il y a eu de l'action!

Et cela se passe toujours en dehors de la salle de formation.

 

Habituellement, je profite du fait de dormir à l'hôtel pour aller me coucher de bonne heure et profiter d'un sommeil réparateur (sans les bruits de mon super voisin bricoleur, c'est presque les vacances!).

Cette fois, j'ai vraiment très très mal dormi. Je me suis, en fait, vu attribuer une chambre "fumeur", alors que je précise toujours "non fumeur" dans la réservation. Je suis allée me renseigner à la réception: changement impossible. J'ai toussé toute la nuit, j'ai eu l'impression de dormir dans un cendrier géant tellement l'odeur de tabac était forte. Même mes vêtements propres enfermés dans la valise empestaient.

 

Quand je suis arrivée le lendemain sur le lieu de la formation, l'un de mes collègues m'a demandé où étaient passés les enjoliveurs de la voiture de société que je conduisais.

C'est une très bonne question à laquelle je n'ai toujours pas de réponse...Il semblerait qu'ils se soient envolés durant la nuit...en fumée peut-être!

 

Sur le trajet du retour, il m'en est arrivé une bonne: le rétro intérieur est tombé. Oui, oui: comme ça, d'un coup: paf, par terre!

Bien sûr, je n'ai pas réussi à le refixer et j'ai passé les derniers kilométres restants à me tordre le cou et prier pour qu'il n'arrive rien. J'espère que mon cou ne m'en gardera pas rigueur ce WE!

 

Le plus drôle reste à venir: lundi, quand je vais expliquer tout ça à la personne qui gére les véhicules...

 

La voiture du corniaud (Louis De Funès et Bourvil)

La voiture du corniaud (Louis De Funès et Bourvil)

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Au boulot
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 20:31

Cette fois et pour changer, ce n'est pas mon grand ami Rodolphe qui est en cause...

Téléphonée

Mais un nouveau collègue...

Il n'a pas le permis et je le vois marcher sous la pluie à la sortie du travail.

Je lui propose, alors, de le déposer en voiture chez lui. Je suis contente de l'aider et de faire une bonne action...ce n'est pas la première fois en ce qui le concerne d'ailleurs.

Avec le recul, je me dis que j'aurais mieux fait de m'abstenir...Tout ça m'a l'air "téléphoné"!

Durant le trajet, il envoyait des textos à quelqu'un (la génération "je suis né avec un téléphone portable dans le BIPPPPP").

Bref, je le dépose chez lui et je rentre chez moi.

Le lendemain matin, il m'interpelle en me disant qu'il a perdu son téléphone dans ma voiture. Il l'aurait fait tomber en descendant et je "n'aurais pas répondu" aux signes qu'il me faisait pour m'inciter à m'arrêter.

Bien sûr, ce téléphone vaut une petite fortune.

Nous fouillons ensemble mon véhicule: rien!

Alors, ce brave garçon met ma parole en doute et répéte à qui veut l'entendre ou non sa mésaventure...

J'ai eu beau lui expliquer que de toute façon je suis incapable de me servir d'un tel objet et que ça ne m'intéresse pas...

Je l'ai recroisé sous la pluie...il y est resté.

BONZAIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!

 

 

 

Téléphonée
Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Au boulot
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 19:36

une expédition!

 

Car avec moi (et mon entourage...), rien n'est simple!

 

Tout d'abord, je ne sais pas si le chat a cru que je n'allais plus revenir, mais il est tombé malade la veille de mon départ...Il a arrété de manger! Je l'avais confié à une personne de confiance, avec ordre de courir chez le véto si ça n'allait pas rapidement mieux. Je ne suis pas partie rassurée...

 

Me voilà sur la route de très bon matin et comme cela arrive régulièrement, "on" a oublié mon existence et modifié l'heure de début de formation sans m'en informer...C'est pas comme si je m'étais levée à 5 h du mat...

  remettre-les-pendules-a-l-heure.jpg

Le midi, plateau froid pour se réchauffer...

 

L'après-midi se déroule sans encombre et je pars à l'hôtel.

 

J'ai beau être originaire de quartiers que l'on ne peut qualifier de beaux, j'ai tout de même eu un choc en y arrivant.

Quelle idée d'avoir implanté un hôtel en pleine "zone"?! Vous savez le genre de zone où il y a des barres d'immeubles énormes, où de pauvres chiens sont attachés sur le balcon (?!!) à aboyer jour et nuit, où les gens traversent la voie ferrée comme si c'était normal...où il n'y a rien...la route n'est même pas bétonnée jusqu'au bout...Bref, je n'ose pas sortir et de toute façon, il n'y a pas de destination sympathique dans le coin...

 

J'ai été obligée de reprendre la voiture, car il n'y avait rien à manger à l'hôtel.

 

Je repars et tombe sur le MacGros Drive...

MacGros.jpg

De retour dans la chambre, je renverse le coca sur le lit et toutes les cacahuétes pour la glace sur le sol...Respectueuse des lieux et du travail des autres, je me mets à ramasser...Eh bien, sans balayette, ça prend du temps! Evidemment, après ça, je mange froid...

 

Le lendemain matin, dans la salle du petit-déjeuner, je m'aperçois qu'il n'y a que des hommes. Apparemment, les déplacements sont rares pour les femmes. Résultat: je me sens plus qu'observée.

 

Je me remets en route pour la formation à quelques kilométres de là et arrive à me perdre ;-)

 

Le soir, je suis chaleureusement accueillie par une amie qui me reçoit chez elle et me prépare un "jambon pâtes ketchup" salutaire! Merci, merci, merci!

 

Le lendemain, retour du plateau froid et énorme frayeur pour moi: j'ai mangé du poisson en pensant que c'était du poulet! En même temps, avec tous les assaisonnements...Et puis, ce n'est pas comme ci, je répétais 20 fois à chaque commande de repas que je ne peux pas manger de poisson...

Je me plie de douleur avant que les cachets ne fassent effet...

 

Mes collègues rentrent chez eux, mais je suis kidnappée par un responsable...qui finit par quitter son bureau en me plantant là sans explication.

 

Je repars de très bonne humeur et prie pour ne pas être malade durant le trajet...

 

Je rentre finalement à bon port et retrouve un chat soulagé de me voir, comme je suis soulagée de le voir...

 

Dans les déplacements, le meilleur moment est souvent quand on rentre chez soi!

home sweet home

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Au boulot
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:54

Pierrette avait un rendez-vous très important dans une ville située à l'autre bout de sa région...

Pour éviter les embouteillages, elle choisit de prendre le train.

Seul souci: pour ne pas laisser sa voiture à la gare où tout est payant, le mieux est d'y arriver en bus...Mais il n'y a pas de bus à cette heure infernale matinale!

 

Eh bien, j'ai la chance d'habiter une ville bien desservie en transports en commun et qui prévoit un bus nocturne sur demande. C'est une chance, car je ne peux pas être en retard, alors je décide de tester!

 

Je cherche donc sur internet les coordonnées de la société de transports. Je les appelle et hop: avec mon numéro de téléphone et le nom de l'arrêt de bus où l'on vient me récupérer, l'affaire est faite!

 

Magique!

 

Vous vous demandez donc l'intérêt de cette histoire?

 

Ce bus est tellement magique que je ne l'ai jamais vu, ni entendu...

 

magicobus.jpg

J'ai attendu: rien!

Evidemment, impossible de joindre qui que ce soit vu l'heure matinale!

Quant à mon numéro de téléphone, je me demande bien à quoi cela servait de le donner, puisque personne ne s'est pris la peine de me prévenir d'un quelconque retard ou d'une annulation!

 

Bref, au bout de 10 minutes d'attente angoissante, je me suis mise à courir comme une dingue pour arriver à la gare!

 

Par chance, j'ai eu le train in extremis!

 

Leur fameux bus a du faire ce que je souhaitais ce jour-là: rester couché!

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Au boulot
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 19:42

Cela m'a pris une semaine pour organiser l'un de mes déplacements professionnels pour une réunion qui devait commencer à 8 heures.

 

En train, mon habituel moyen de transport: impossible.

En voiture: possible, mais pour éviter les bouchons, lever très très très très très matinal à prévoir.

 

Pas le choix, on y va!

 

Pierrette fait un effort surpierrettien pour se lever, pour conduire (moi pas aimer), pour supporter les inévitables bouchons, accidents, etc.

matin.jpg

 

Voyant l'heure tourner, alors que je suis toujours bloquée sur l'autoroute, j'appelle l'organisateur de cette grande messe (c'est d'actualité) pour l'informer du retard que je risque de prendre.

On dirait qu'il ne comprend pas de quoi je lui parle.

 

J'arrive, en fait, quelques minutes, après et suis très étonnée de constater que je suis la première.

 

Normal: la réunion a été reportée. J'ai le droit à un "on ne te l'avait pas dit?!"

 

Parce que tu crois, grand comique, que j'aurai fait tout ça pour rien?!!!!

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Au boulot
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 13:25

Ah la reprise....si souhaitée et si crainte à la fois!

 

Bref, j'ai survécu à cette journée de boulot.

 

Ce que j'ai préféré, ce sont les gens qui s'éloignent de moi avec un air dégoûté (=attention, risque de caca mou et autres joyeusetés) et la charmante réflexion d'un de mes collègues: "t'as perdu 5 kilos, c'est bien ça, t'en avais besoin, bon, faut pas les reprendre maintenant".

 

Dommage que le vomi ne se fasse pas sur commande, j'en connais un qui aurait été bien servi

 

Bon samedi (et bon appétit, bien sûr!).

 

poids-humour.jpg

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Au boulot
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 17:56

Non, je n'ai pas essuyé un refus de nature sentimentale....

 

Je m'explique:

 

Au bureau, c'est toujours au moment où je dois partir qu'un casse-co..les collègue, client, chef, etc. décide de me monopoliser.

 

Bref, cette fois, c'était un pénible au téléphone. Je ne me souviens même plus du sujet, c'est pour dire...

 

Ayant enfin réussi à me débarrasser renseigner cette charmante personne, je me lève rapidement, attrape ma veste et sors du bâtiment pour rejoindre ma voiture.

 

Je remarque une collègue qui me fait signe par la fenêtre et la salue à mon tour.

 

Arrivée à destination, je soulève mon sac à main, mets ma veste et sors. J'entends un "crac" et m'aperçois que les manches ont vraiment beaucoup rétréci...Je regarde dans la voiture et vois une seconde et une troisième veste sur le siège avant!

 

Ne sachant plus où donner de la veste, je les essaie toutes.

 

Je finis par localiser celle que je voulais mettre pour ce rendez-vous.

 

Je commence l'entretien en riant doucement au souvenir de la collègue qui ne me faisait pas signe "au revoir", mais "rends moi ma veste"!

 

La troisième est aussi à moi, c'est celle que je prends en dépannage...Je la laisserai au bureau pour ma collègue la prochaine fois...

 

veste.jpg

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Au boulot
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 15:20

Ben, moi, je dis que mes collègues n'ont pas encore fini de s'étonner de ma poisse:

 

-à chaque fois que je suis d'astreinte, je suis appellée (ce qui n'arrive normalement jamais (aux autres))

 

telephone.jpg

 

-c'est toujours le week-end ou la nuit;

garfield

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-quand j'arrive sur place, c'est pour régler un problème qui ne relève pas de ma responsabilité ou qui n'existe même pas...

 

-sur la dernière fiche de paie reçue, je constate que je n'ai même pas été payée pour mes diverses peines...

paie.jpg

 

Une as de la poisse, oui!

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Au boulot
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 19:34

ou pas!

 

J'avais un rendez-vous très important (vu mes derniers déboires) et en sortant du boulot, je me précipite dans la voiture.

 

Je démarre et remarque que je suis poursuivie par un collègue qui me fait de grands signes.

 

De très bonne humeur à la perspective des diverses formalités qui m'attendent, je ralentis à regret.

 

J'ai bien fait, car il voulait me dire que l'un de mes pneus était, complétement, à plat.Trop préoccupée, je ne l'avais même pas remarqué en partant...

 

Je descends et effectivement, je constate que j'ai eu la chance de rouler sur un clou.

 

pneu.jpg

Ce pneu n'avait rien en arrivant...

 

Je ne sais, évidemment, pas changer une roue...L'ensemble des mâles présents s'en vantent ou du moins le prétend, car pas un pour tomber la veste et m'aider!

 

Finalement, un collègue me passera les clefs de sa voiture pour que j'aille à ce fameux rendez-vous.

 

De retour, deux messieurs, que je connais sans plus, m'aideront et changeront la roue.

 

Arrivée au garage le plus proche, un autre gentil monsieur mettra plus de 20 minutes à la retirer, car mes sauveteurs ont monté les écrous à l'envers...plus 20 minutes à chercher comment la fameuse galette se range dans le coffre.

Déjà qu'il avait changé de couleur, lorsque j'ai vidé mon coffre (tapis de gym, packs d'eau, sacs plastiques, bombe anti-crevaison (oups!), etc.)...

 

Moi, je le dis: un bon bricoleur a son utilité!

macgyver.jpg

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Au boulot
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pierrette Richard
  • Le blog de Pierrette Richard
  • : Humour, poisse, anecdotes, citations, lectures et bons plans!
  • Contact

Mes communautés

J'ai créé les communautés "humour, poisse et rires" pour rassembler les poissards optimistes et "concours et défis" pour faire connaître nos challenges, jeux, concours...

Je fais également partie de "Citations", "Embellissons nous la vie", "Livres Ô Blog" et "M'dame Touchatout".

A bientôt sur l'une ou l'autre!

Recherche