Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 22:05

t'erchuvras ein pet; fais du bin à ten pourcheau te l'ertrouveras dins tin salo!

 

Traduction:

Fais du bien à un âne, tu recevras un pet; fais du bien à ton cochon, tu le retrouveras dans ton saloir.

 

J'ai rencontré, comme tout le monde je pense, nombre d'ânes et autres cochons dans ma vie...

 

Il y a ceux que l'on ne repére pas tout de suite; ceux qu'on ne peut supporter dès le début; ceux qui s'installent dans votre vie, voir chez vous mais qui vous laisseront crever dehors; ceux que vous avez aidé qui disparaitront dès qu'ils n'auront plus besoin de vous sans même vous accorder un regard; ceux qui sont contents quand vous avez des emmerdes; ceux qui vous rabaissent pour se sentir exister; ceux avec qui vous étiez super amis et qui, un jour, ne vous reconnaissent plus; ceux qui ne donnent plus de nouvelles quand vous êtes dans la merde puis vous rappelent pour vous étaler la perfection de leur vie et uniquement pour cela; ceux que vous avez sorti de la merde et qui se débrouilleront pour vous y mettre le plus rapidement possible en se faisant passer pour des gentils; etc, etc. La liste est longue et forcément non exhaustive!

 

J'en ai rencontré deux à la fois hier, c'est quand même pas de bol!

En plus, ils étaient ensemble!

Les transports en commun, c'est donc risqué!

 

Je vois apparaître en premier un ancien camarade d'études que, même après notre départ dans des établissements différents, j'ai continué à aller voir. C'était plutôt l'ami d'un ami et en découvrant ses nouvelles conditions de vie catastrophiques, j'ai pris sur mon temps très compté pour lui remonter le moral régulièrement.

Résultat: Il a quitté la ville sans même m'en informer. Depuis, il a également perdu sa bonne éducation, ne sachant pas dire bonjour.


Le second (mais comment se fait-il qu'ils soient ensemble?!) était une charogne que je n'ai jamais pu supporter. Là aussi, ami d'un ami, je l'ai subi malgré cette incompatibilité, sans rien dire. Résultat: je me suis rendue compte bien plus tard qu'il me dépréciait, s'arrangeait pour que je sois exclue de notre cercle d'amis...et là aussi, pas un bonjour.

 

Le point positif:je ne perds plus mon temps avec les gens qui n'en valent pas la peine. ça laisse plus de temps pour les autres! Les amis, les vrais!

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pierrette Richard - dans Citations
commenter cet article

commentaires

les cafards 12/01/2012 21:35


les cons ça ose tout ! la preuve. Bizzz des cafards

Pierrette Richard 14/01/2012 11:04



Oui, c'est même à ça qu'on les reconnait! Bizzzzzz



Présentation

  • : Le blog de Pierrette Richard
  • Le blog de Pierrette Richard
  • : Humour, poisse, anecdotes, citations, lectures et bons plans!
  • Contact

Mes communautés

J'ai créé les communautés "humour, poisse et rires" pour rassembler les poissards optimistes et "concours et défis" pour faire connaître nos challenges, jeux, concours...

Je fais également partie de "Citations", "Embellissons nous la vie", "Livres Ô Blog" et "M'dame Touchatout".

A bientôt sur l'une ou l'autre!

Recherche