Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2019 2 15 /10 /octobre /2019 21:14

Les amis, l'heure est grave.

Je n'ai pas pour habitude de jouer les rabats-joies, ni de me plaindre, mais là, je dois m'exprimer.

 

Ce fameux hashtag invite les femmes victimes d'agression ou de harcélement dans les transports en commun à témoigner.

 

Et sur ce sujet, j'en ai, hélas, une pas très bonne à vous raconter. 

 

Cela m'est arrivé il y a une dizaine d'années, lorsque j'étais étudiante.

 

Je prenais le train pour me rendre de ma ville natale à l'université.

 

Le lendemain, j'avais d'ailleurs un partiel à passer.

 

Pour avoir la paix et réviser tranquillement, je me suis installée, naïvement, dans le dernier wagon, celui dans lequel il y avait le moins de monde.

 

Photo du web: femme dans les transports en commun #wagonsanscouillon

Photo du web: femme dans les transports en commun #wagonsanscouillon

J'étais tout au fond de ce wagon, profitant de l'espace vide.

 

J'ai sorti mes cahiers et ai commencé à réviser. 

 

Le train a démarré et à une gare, un homme est monté.

 

Quand le train est reparti, il a commencé à se masturber, assis à quelques mètres de moi!!!

 

J'étais tout au fond du wagon et obligée de passer devant lui pour partir.

 

Le sang battait mes temps, ma gorge était sèche, j'avais du mal à respirer, je ne savais pas quoi faire, les pensées se bousculaient dans ma tête, je ne le regardais pas, mais je l'entendais et je savais très bien ce qu'il faisait! J'ai cru que j'allais faire un malaise, je transpirais à fond et je me suis même demandée ce qu'il allait me faire si je me levais? Est-ce qu'il allait m'agresser? me violer? Est-ce que j'allais finir là toute seule avec 1 pervers?!

 

J'ai attendu que le train arrive à une autre gare, j'ai pris mes clefs dans la main au cas où pour frapper, je me suis levée et suis passée à côté de lui sans le regarder, la tête haute, sans montrer que j'avais peur...mais ça devait se voir, je devais être très rouge et en sueur.

 

Il y avait d'autres passagers 1 peu plus loin, que des hommes, et personne n'a bougé.

 

Je n'ai pas osé leur demander de l'aide...Seraient-ils aller voir ce malade?

 

Je me suis assise dans un wagon bondé et quand la contrôleuse est arrivée, je lui ai dit qu'il y avait un exhibitionniste dans le train. Elle était très gênée et m'a demandé où il était.

En entendant notre discussion, un monsieur "costard-cravate-collet monté" m'a demandé en riant ..."Quel est le problème"?!!! Il trouvait ça drôle!!!

 

Je n'ai pas répondu et à ce moment là, j'ai vu le pervers en question qui descendait du train et me faisait signe "au revoir" de la main!!!

 

Avec le recul, je pense qu'il repérait les femmes seules et agissait sachant qu'il descendait très rapidement, ensuite...Il était sûr de son impunité! Personne n'allait lui courir après.

A l'époque, ça ne m'est pas venue à l'idée et j'étais trop impressionnée. De nos jours, je fais un scandale et j'ameute le plus de monde possible….si je ne le frappe pas!!

 

L'examen du lendemain s'est plutôt mal passé: je n'ai pas dormi, j'avais peur, je me sentais humiliée, pas du tout soutenue et je revois son sourire de vainqueur à ce malade!!! 1 "ami" m'a même dit que je serai "violée la prochaine fois"!!! 

 

Conseils:

-Toujours monter dans un wagon dans lequel il y a plusieurs personnes et des femmes;

-Ne jamais s'asseoir tout au bout, repérer les sorties;

- Hurler, demander de l'aide, faire le numéro d'urgence, appeler les secours;

-Avoir une bombe lacrymogène, mes parents m'ont même offert une espèce de mini tazer. A défaut, mettre ses clefs dans sa main, voir être prête à frapper avec son sac, son parapluie;

-Quelques cours d'auto-défense peuvent s'avérer rassurants et utiles;

-Porter plainte. Si ce n'est pas pour vous, cela peut-être utile pour d'autres...Le pervers dont je viens de parler avait l'air d'être 1 habitué de la ligne, il fait peut-être ça régulièrement!;

-Dénoncer le comportement de ceux qui soutiennent ce genre d'individu;

-Plus facile à dire qu'à faire: ne pas laisser ce genre de personnes vous miner le moral;

-Parler à des personnes de confiance et/ou une association;

-Ne pas avoir honte, c'est lui le malade, pas vous!

-Ne pas avoir pitié ou d'hésitation: ce genre d'individus n'en a pas pour vous!

 

#wagonsanscouillon #harcélement #transportsencommun #violence #êtreunefemme #faireface #sanction 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Myrtille 22/05/2020 15:25

Et heureusement qu'il ne t'a pas agressée sexuellement !!imagine ça et que personne n'intervienne .... ça arrive malheureusement .

Pierrette Richard 23/05/2020 13:18

Ma plus grande peur...et je pense qu'hélas, personne ne serait venue m'aider!

écureuil bleu 03/11/2019 21:50

Bonsoir Pierrette. Tes conseils sont très judicieux. J'aurais eu très peur à ta place. Bisous

Pierrette Richard 05/11/2019 21:47

Bonsoir Brigitte…Eh oui, il faut au moins retenir quelque chose de positif de cette triste expérience...Alors, si ces conseils peuvent protéger d'autres personnes (hommes ou femmes, d'ailleurs)…
C'est normal d'avoir peur.
Merci de ton commentaire sur ce sujet pas facile, bisous

MistiCat 29/10/2019 15:02

Je ne sais que dire après la lecture de ton témoignage tant je suis bouleversée ...

Pierrette Richard 30/10/2019 21:47

Au moins, tu m'as laissé un message, c'est déjà beaucoup pour moi. Je sais que nombre de personnes liront ce témoignage, en seront gênés, et ne sauront pas trouver les mots...Et je ne leur en veux pas!
Encore une fois, c'est à ces pervers d'être gênés, pas à aux autres!

ELISABETH 21/10/2019 14:43

Oh mon dieu ! j'ai eu à peu près le même problème mais avec un collègue de travail : il se mettait derrière ma chaise et il se frottait sur le dossier. Difficile de faire croire à mes supérieurs (hommes) ce que j'ai supporté pendant plusieurs années et donc je suis allée parler chez un psy car c'est atroce de vivre ça. Un de mes supérieurs m'a dit que j'étais une mijaurée et pour les autres j'étais coupable car je l'encourageais. Il aurait fallu que je donne ma démission pour échapper à ce malade. Après de tels événements, on ne voit plus du tout le monde de la même façon. Bises et bonne semaine.....

Pierrette Richard 30/10/2019 21:51

Non, incroyable!!!
Je comprends ton désespoir, hélas! Je ne sais pas comment tu as fait pour tenir, ils se croient tout permis ces malades!
Oui, hélas, on ne voit plus le monde de la même façon…
Bisous et merci d'avoir partagé ces souvenirs douloureux, j'espère que cela t'a fait du bien d'en parler. Et n'oublie jamais: tu ne mérites pas ce qui t'est arrivé et ceux qui ne t'ont pas soutenu devraient avoir honte!!!

Céline 16/10/2019 13:34

Très très intéressant ce billet ! tu as dû vraiment avoir peur, moi je n'aurai pas su quoi faire quand j'étais étudiante bref cela a dû bien te marquer.
Bonne journée, bises

Pierrette Richard 18/10/2019 21:28

bonsoir et merci de ton intérêt...Oui, ç m'a vraiment marquer, je m'en souviens bien, hélas, mais cela m'a appris la vigilance!
Bonne soirée, bises

Présentation

  • : Le blog de Pierrette Richard
  • : Humour, poisse, anecdotes, citations, lectures et bons plans!
  • Contact

Mes communautés

J'ai créé les communautés "humour, poisse et rires" pour rassembler les poissards optimistes et "concours et défis" pour faire connaître nos challenges, jeux, concours...

Je fais également partie de "Citations", "Embellissons nous la vie", "Livres Ô Blog" et "M'dame Touchatout".

A bientôt sur l'une ou l'autre!

Recherche